Le Froid et ses Dangers

La conductibilité thermique de l'eau est 25x supérieure à celle de l'air. La neutralité thermique pour un homme nu est atteinte à 25-28°C dans l'air, contre 33-35°C dans l'eau ! ! ! Ce qui signifie qu'un homme nu perd de la chaleur dans de l'eau à moins de 33°C. Le port d'une protection thermique (combinaison) est donc indispensable, même dans les eaux abidjanaises (29-30°C au mieux).

Les mécanismes

La conduction : perte de calories par échanges thermiques directs.

La convection : pertes par renouvellement du fluide vecteur (en l'occurrence, l'eau), les molécules chauffées sont remplacées par de nouvelles molécules froides.

La détente de l'air : vous respirez de l'air détendu, donc refroidi.

La diurèse : mécanisme de défense de l'organisme.

Les trois étapes du refroidissement

1ère étape : La vasoconstriction cutanée : elle entraîne le ralentissement du débit sanguin dans l'épiderme pour ralentir les échanges thermiques ; la peau se refroidit.

2éme étape : Contractions involontaires de la peau et des muscles (chair de poule, frissons, claquements de dents) : autant de tentatives de production de chaleur, s'accompagne d'accélérations du rythme cardiaque.

3éme étape : Abaissement de la température centrale : le débit sanguin abandonne la périphérie pour maintenir l'irrigation des organes essentiels, le niveau de conscience diminue progressivement.

Les dangers du froid

  • Essoufflement
  • ADD (c'est un facteur favorisant)
  • A un stade avancé, risque de syncope hypoglycémique et de noyade.

Les symptômes

  • Gêne, inconfort
  • chair de poule, frissons, tremblements, etc
  • Repliement en chien de fusil
  • Désintéressement de la plongée (envie de sortir de l'eau)
  • Engourdissement des extrémités (mains en particulier)
  • Constriction du visage et de la nuque
  • Augmentation de la consommation d'air
  • Essoufflement
  • Syndromes digestifs possibles
  • Syncope (cf. ci-dessus)

Traitement

  • Sortir de l'eau.
  • Protéger (séchage, couvertures, coupe-vent) et réchauffer en surface (boissons chaudes et sucrées, surtout pas d'alcool !).

Prévention

  • Porter une combinaison adaptée
  • S'alimenter correctement et suffisamment (sucres lents)
  • Signaler et remonter dès les premiers symptômes
  • Ne pas plonger fatigué

Pour terminer, souvenez-vous que le froid est un facteur favorisant de l'accident de décompression : le cas échéant faites un palier de sécurité ou rallongez votre dernier palier, même si vous avez envie de vite sortir ! ! ! (sauf peut être stade avancé, où il devient plus urgent de sortir de l'eau…après, malgré tout, exécution correcte des paliers).