Galéries

Vertébrés

Invertébrés

Vidéos

Carte des Sites

Oblade, Blade (Oblada melanura)

Photo © Arnaud Bedel

L’Oblade vit dans la Méditerranée (commune), mer Noire (au sud), l’Atlantique oriental depuis le golfe de Gascogne où elle est rare, à l’Angola, Canaries, Madère, Cap Vert.

 

Biotope

L’oblade est une espèce grégaire. Elle forme des bancs plus ou moins denses au dessus de fonds rocheux ou d’herbiers de posidonies. L’adulte se rencontre principalement en pleine eau, à proximité des côtes et généralement depuis la surface et jusqu’à 10 ou 20 m de profondeur. L’oblade fait des incursions sur fonds rocheux et dans les herbiers de posidonies ou de zostères jusqu’à 30 m. En hiver elle va plus au large et descend plus bas.

Les juvéniles fréquentent, en groupes abondants, les zones superficielles rocheuses.

Description

L’oblade est un sparidé au corps oblong, peu comprimé latéralement. La taille adulte va de 15 à 25 centimètres, exceptionnellement jusqu’à 30 cm.

Le museau est court avec une bouche terminale, oblique, orientée vers le haut. L’œil est grand (le diamètre de l’œil est environ la moitié de la hauteur de la tête).

La couleur générale des adultes est gris bleuâtre argenté, avec partie inférieure et ventre plus clairs. En dessous de la ligne latérale plus foncée, des lignes longitudinales sont plus ou moins apparentes sur les flancs. Les nageoires ne sont pas colorées. Le caractère distinctif principal est une tache noire en forme de selle, cernée de blanc, sur le pédoncule caudal. La tache sur le pédoncule caudal est très visible chez le juvénile.

L’oblade présente une seule nageoire dorsale avec à l’avant 11 rayons épineux suivi de 13 à 14 rayons segmentés. La nageoire anale comprend 3 rayons épineux et 12 à 14 rayons segmentés.

On décompte 8 à 10 incisives à bord échancré sur le devant de chaque mâchoire et une rangée de petites dents coniques légèrement recourbées sur les côtés. Cette rangée est doublée intérieurement de petites dents grenues.

Alimentation

L’oblade est un poisson omnivore qui se nourrit d’algues et de zooplancton quand elle est en pleine eau. L’alimentation des adultes comprend divers animaux minuscules parmi lesquels dominent des petits crustacés (copépodes, etc…), mais aussi des larves, des œufs d’invertébrés et de poissons. C’est aussi un prédateur opportuniste consommant de petits animaux benthiques et des algues lors de ces incursions sur les fonds.

Larves et juvéniles sont omnivores et se nourrissent surtout de zooplancton, comme les adultes. La proportion des proies planctoniques diminue avec la croissance, au profit des proies benthiques.

L’activité alimentaire est plus intense en période diurne, au printemps et en été, lorsque l’eau est plus chaude et le plancton abondant.

Reproduction - Multiplication

Les sexes sont généralement séparés, mais certains individus présentent un hermaphrodisme protogyne* (d’abord femelle, puis mâle).

Ponte et fécondation se font en pleine eau à la fin du printemps, d’avril à juin en Méditerranée. Œufs et larves grégaires sont planctoniques jusqu’à la fin de l’été. Ces jeunes forment alors des groupes importants qui vont gagner les petits fonds côtiers. Les juvéniles de 1 cm sont déjà identifiables grâce à leur tache sur le pédoncule caudal.

Divers biologie

La durée de vie peut être supérieure à 10 ans (exemple de femelle de 11 ans, mesurant 33 cm, prise en Croatie). Le poids des adultes de 25 à 30 cm est un peu supérieur à 300 g. Un poids maximal de 700 à 800 g a été signalé.

L’espèce est relativement craintive mais peut s’approcher pour saisir une proie dans l’environnement remué par le plongeur.