Galéries

Vertébrés

Invertébrés

Vidéos

Carte des Sites

Tubastrée (Tubastrea Coccinea)

Photo © Ancel Kats

Reconnaissables à leur couleur orange, les colonies de corail tube orange recouvrent abondement en Côte d'Ivoire dans les premiers mètres des piliers des structures des plates formes situées dans les eaux claires du large.

Un tissu de couleur rouge-orangé recouvre le squelette formé d'un tube de calcaire. Celui-ci est surmonté d'un bouquet de polypes. Les tentacules sont translucides, de couleur jaune-orange, plus clair que le tissu du squelette. Ils sont dépourvus de zooxhantelles. Au milieu des tentacules se trouve la bouche, ayant le forme d'un large fente fermant le sommet du tube du squelette. Haut de quelques centimètres, chaque tube a un diamètre de l'ordre de 1 à 2 cm.

Vie et Habitat

Espèce ahermatypique le corail tube orange construit des colonies pouvant être importantes. Il préfère les zones parcourues par les courants situées dans des eaux claires. De ce fait ont ne le trouve pas dans les zones sableuses proches du rivage. Il construit ses colonies sur les parois rocheuses peu profondes, les piliers de plates-formes. Espèce nocturne, les polypes sont généralement rétractés durant le journée. Ils sont complètement sortie la nuit.

Alimentation

Comme tous les coraux le corail tube orange se nourri du plancton véhiculé par le courant et capturé par les polypes. Le plancton capturé est amené jusqu'à la bouche par chacun des polypes.

Reproduction

La reproduction peut être asexuée. les polypes se séparent alors par bourgeonnement. Elle permet ainsi à la colonie de s'agrandir.

La reproduction sexuée est l'œuvre de polypes reproducteurs, gonothèques qui émettent les gamètes dans l'eau, laissant la fécondation se réaliser au hasard du courant. Les larves une fois fixées sont alors la base d'une nouvelle colonie.